Un dirigeant de Dongfeng Motor visé par une enquête pour corruption

Les autorités chinoises ont placé sous enquête un haut dirigeant de Dongfeng Motor, deuxième constructeur automobile du pays, pour des faits supposés de corruption, selon des communiqués officiels.

Ren Yong, adjoint du directeur général de Dongfeng Motor et vice-président de la coentreprise de Dongfeng avec le japonais Nissan, « est actuellement sous enquête par les autorités compétentes, en raison de suspicions d’infractions disciplinaires« , a indiqué le constructeur dans une déclaration transmise vendredi soir à la Bourse de Hong Kong, où il est coté.

Le groupe « a décidé de démettre Ren Yong de ses fonctions administratives et de ses responsabilités« , a-t-il ajouté.

Au cours du weekend, la Commission centrale d’inspection de la discipline, le « gendarme » interne du Parti communiste (PCC) au pouvoir, a confirmé la procédure dans un communiqué distinct.

« Ren Yong est suspecté de graves infractions à la discipline et à la loi, et fait actuellement l’objet d’investigations« , et ce avec l’approbation de la puissante agence chinoise supervisant les groupes publics (Sasac), a-t-elle indiqué, sans livrer de détails supplémentaires.

Une formule utilisée de façon routinière par les autorités et médias officiels pour qualifier des faits de corruption et l’usage de pots-de-vins.

Dongfeng Motor – groupe public et deuxième constructeur chinois avec 16,1% de parts de marché l’an dernier – est par ailleurs entré cette année au capital de PSA.

Source: www.lepoint.fr

Avez vous lu ces articles?

TDK

Homme blanc, Breton, catholique et hétérosexuel. Accessoirement économiste et Conseiller auprès de chefs d'entreprises. Créateur (entre autres) du site d'information économique MaVieMonArgent.info

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ne pas en perdre une miette!

les billets ne changent jamais de main pour rienPour ne  pas perdre une miette de la turpitude, je m’inscris pour recevoir, au plus une fois par jour, les dernières infos de la corruption….