Pierre Ferracci: Mobilisation corse contre ses villas

Pierre Ferracci

Pierre Ferracci, proche d’Emmanuel Macron, a fait construire deux villas dans un site protégé… Les Corses se mobilisent!

L’affaire Ferracci couve depuis longtemps, mais la proximité de « l’homme d’affaires » avec Macron relance le mouvement

Pierre Ferracci, homme d’affaires et proche d’Emmanuel Macron, a fait construire entre 2008 et 2013, en Corse du sud, deux villas sur un site naturel protégé, la baie de Rondinara près de Bonifacio. 670 mètres carrés d’habitations, des piscines… le tout en plein cœur du maquis et à quelques mètres du bord de mer.

La Cour d’appel de Bastia ne lui a infligé pour ce forfait qu’une simple amende. Mais un collectif d’habitants ne l’entend pas de cette oreille généreuse et demande la destruction pure et simple de ces villas.

L’histoire des villas

L’histoire remonte à 1990.

1990 Achat d’un terrain de 20 ha par Pierre Ferracci. Son ambition est d’y édifier 5 villas.

1996 Refus de la mairie de Bonifacio de lui octroyer un permis de construire (Cette partie du littoral est protégée contre le bétonnage touristique).

2006 Vice de procédure, Pierre Ferracci gagne son bras de fer.

2008 Il commence les travaux et construit la première villa. Sauf qu’il ne veut plus faire que deux villas (rien à voir avec la demande de permis de construire), et décale la construction de 150 mètres. Or, à cet endroit, l’espace est classé « naturel » et protégé. Aucun permis de construire ne peut y être accordé.

2013 Construction de la seconde villa.

Le 08/02/2016 Pierre Ferracci est condamné à une amende de 1M€ par le tribunal d’Ajaccio.

Le 06/07/2017 la Cour d’appel de Bastia confirme le jugement du tribunal d’Ajaccio.

  Total en correctionnelle pour "corruption"

Le 30/07/2017 Pourvoi en cassation de l’association U Levante & Rassemblement à Vizzavona.

Le 13/08/2017 Appel à un rassemblement pacifiste dans la baie de Rondina

Qui est Pierre Ferracci ?

Pierre Ferracci est président du groupe Alpha et du club de football du Paris FC. C’est aussi un proche d’Emmanuel Macron avec qui il a fait partie de la commission Attali, comme le révèle Marianne.

Il est par ailleurs le père de Marc Ferracci. Or ce dernier n’est autre que l’un des deux témoins du mariage du Président de la république avec sa femme Brigitte, et un de ses meilleurs amis. Son épouse, Sophie, était chef du cabinet du candidat Macron….

Pierre Ferracci a été condamné à une amende, mais pas à démolir ses constructions illégales

Beaucoup de monde dénonce cette construction, à commencer par les associations de défense de l’environnement, mais aussi les habitants et tous ceux qui, bien que de la région, n’ont pas le droit de construire au nom de la préservation du littoral.

Seul, le maire actuel de Bonifacio, Jean-Charles Orsucci, réputé être proche d’Emmanuel Macron selon Marianne, prétexte que ces « constructions sont bien intégrées au paysage » (comme vous le voir sur la photo aérienne 🙂 )

Le 5 juillet dernier, la société civile de Pierre Ferraci est condamnée en appel à une amende d‘un million d’euros, soit le montant maximum en cas de « travaux non autorisés » et « infraction au plan local d’urbanisme ». Comme s’il s’agissait d’une simple modification du permis de construire, sans prendre en compte la protection du littoral et la non constructibilité des lieux.

  Faites ce que je dis... pas ce que je fais!

Une décision inacceptable pour les associations et les habitants qui ont depuis lancé une pétition « pour la démolition systématique des constructions illégales en Espaces protégés », qui a déjà recueilli plus de 35.000 signatures.

Soupçons de favoritisme

Les associations, U Levante et ABCDE en tête, les habitants réclament la démolition des deux villas et la remise en état du littoral.

Dimanche, 150 citoyens soutenus par U Levante, se sont réunis à Vizzavona derrière une banderole Per a salvezza di a terra Corsa (Pour la préservation de la terre corse), afin de demander une nouvelle fois cette destruction.

L’association se veut « pacifique » et cherche des solutions avant d’en arriver à la force. Elle a, en parallèle des manifestations et de la pétition, enclenché un pourvoi en cassation. Un rassemblement est d’ailleurs prévu le 13 août prochain à 11h à Rondinara avant de rallier la mairie de Bonifacio.

De son côté, Pierre Ferracci dénonce, quant à lui, un « acharnement ».

Avez vous lu ces articles?

TDK

Homme blanc, Breton, catholique et hétérosexuel. Accessoirement économiste et Conseiller auprès de chefs d'entreprises. Créateur (entre autres) du site d'information économique MaVieMonArgent.info

3 pensées sur “Pierre Ferracci: Mobilisation corse contre ses villas

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ne pas en perdre une miette!

les billets ne changent jamais de main pour rienPour ne  pas perdre une miette de la turpitude, je m’inscris pour recevoir, au plus une fois par jour, les dernières infos de la corruption….