Logé dans un HLM avec 190k€ de revenu annuel…..

Alain Gardère préfetUn préfet, présenté comme « proche de Nicolas Sarkozy » occupe un logement social de 75 m2.

C’est le type d’info qui met toujours mal à l’aise. Indiscutablement, ce fonctionnaire est l’arche-type de cette classe qui se croit supérieure, qui parle d’elle en évoquant « la France d’en haut » et qui estime que l’ensemble des institutions et de la république est à son service. Voici un « préfet » qui est propriétaire de 10 appartements, qui déclare plus de 190 000 euros de revenus annuels et qui, pourtant, bénéficie d’un logement social de trois pièces appartenant à l’Office public de l’habitat de Puteaux. Un profiteur. Un parasite.

Ne soyons néanmoins pas dupes. La grande presse bourgeoise (en l’occurrence le Monde) a sorti cette info en présentant Alain Gardère, c’est de lui qu’il s’agit, non pas comme un « fonctionnaire », un « préfet », mais comme un « proche de Nicolas Sarkosy ». Balancer ce type d’info, que certainement bon nombre de journalistes possédaient déjà depuis longtemps, au moment où l’ex président fait une remontée dans les sondages et après que toutes les procédures, et pas seulement les plus farfelues, intentées contre lui soient tombées à l’eau, avec un tel éclairage, tient bien évidemment de la manœuvre politicienne.

Comment Alain Gardère peut-il bénéficier d’un logement HLM ? Parce que les règles d’attribution l’autorisent. Ce n’est ni le premier (Souvenons nous de Christine Boutin, Jean Pierre Chevènement, Delphine Bato, Alain Cousin, Benoist Apparu, Fadela Amara, Brigitte Kuster, Michèle Bluemental, Alexis Corbière, Jean-Jacques Gianesinni, et des centaines d’autres dont, parmi les plus connus ayant fait scandale, Hervé Gaymard et Christiane Taubira…..) ni le dernier.

Le ministre du Logement, Emmanuelle Cosse, peut agiter les bras pour faire moulin à vent et prononcer des rodomontades : « Cette situation déroge aux principes et aux règles d’attribution des logements sociaux, et est à ce titre totalement inacceptable. Toute la lumière devra être faite sur les conditions dans lesquelles est intervenue cette attribution, et sur les responsabilités en cause. J’y veillerai personnellement », personne n’est dupe, le seul moyen pour éviter cela est de modifier les conditions d’attribution or, tous les partis et les haut fonctionnaires ayant intérêt à ce que le système perdure, nul ne modifiera ces conditions…… et de temps en temps, on lâchera une proie aux « chiens » (pour reprendre une citation historique) qui se délecteront de cette viande putride.

Avez vous lu ces articles?

TDK

Homme blanc, Breton, catholique et hétérosexuel. Accessoirement économiste et Conseiller auprès de chefs d'entreprises. Créateur (entre autres) du site d'information économique MaVieMonArgent.info

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ne pas en perdre une miette!

les billets ne changent jamais de main pour rienPour ne  pas perdre une miette de la turpitude, je m’inscris pour recevoir, au plus une fois par jour, les dernières infos de la corruption….