Le mari d’Anne Lauvergeon soupçonné de délit d’initié

anne-lauvergeonLe joli couple que voilà, entre la femme qui plante le fleuron de l’industrie nucléaire et le mari qui profite et influence….

Pour s’être mêlé des affaires d’Areva – alors présidé par son épouse, Anne Lauvergeon – et du dossier Uramin, Olivier Fric est dans le collimateur de la justice.

«Ah, quel malheur d’avoir un gendre», dit la chanson. Pour Anne Lauvergeon, le problème viendrait plutôt de son mari. Virée de la présidence de son groupe en 2011, privée du poste de ministre qu’elle convoitait, visée depuis six mois par une double information judiciaire contre X liée au dossier Uramin, l’ancienne patronne d’Areva le voit en effet la rejoindre dans cette ténébreuse affaire.

Olivier Fric – c’est son nom – est suspecté de recel et blanchiment de délit d’initié. Les juges lui reprochent d’avoir acheté à très bon compte un gros paquet d’actions de cette start-up minière en 2007, juste avant que le groupe de sa femme ne l’acquière.

En parcourant ses méandres au fil de leurs recherches et de leurs perquisitions, les enquêteurs sont allés de surprise en surprise. Au-delà des délits présumés qui émaillent le rachat d’Uramin et ses 3 milliards d’euros engloutis en pure perte dans l’aventure (escroquerie, abus de biens sociaux, corruption d’agent public étranger, faux et usage de faux, etc.), c’est un incroyable mode de management personnel qui a affleuré. Celui d’«Atomic Anne».

Comment cette pédégère à poigne, classée quatre années de suite parmi les dix femmes les plus puissantes de la planète par le magazine américain «Forbes», a-t-elle pu laisser son mari intervenir à de nombreuses reprises dans les affaires d’Areva ? Pourquoi a-t-elle fermé les yeux lorsqu’il prodiguait des conseils auprès de cadres dirigeants, vantait les mérites d’un candidat à l’embauche, et jouait carrément les intermédiaires lors d’acquisitions ou de partenariats, en Californie ou en Namibie ?

  11 entreprises de Lorraine renvoyées en correctionnelle

Source: Capital

Hotels.com_728x90_FR- sales

Partagez cet article:

TDK

Homme blanc, Breton, catholique et hétérosexuel. Accessoirement économiste et Conseiller auprès de chefs d'entreprises. Créateur (entre autres) du site d'information économique MaVieMonArgent.info

Une pensée sur “Le mari d’Anne Lauvergeon soupçonné de délit d’initié

  • 12 mars 2016 à 18 h 54 min
    Permalink

    Après l’émission sur le sujet, il est vraiment étonnant qu’aucune mise en accusation ne fut faite, car quand même 15 milliards, ce n’est pas rien, mais c’est tellement énorme que des niveaux d’incompétences et de compromissions en mille feuilles traduites en accusations, pèseraient des tonnes de dossiers qu’il faudrait amener par semi remorque au tribunal. Aussi, aussi, il est tellement plus facile de ne rien faire, comme si rien ne s’était passé, j’ai dit étonnant ? détonnant aurait été plus adéquate, et avez-vous remarqué, vous qui avez vu l’émission, la peur suintait sur l’écran… 15 milliards, vous imaginez ce qui aurait pu être fait avec ça, et pendant ce temps là les départements se voient rogner les ailes pour toutes les aides sociales, mais cela ne se traduira au bout du compte que par de la souffrance et la souffrance cela semble tellement abstraite, comme 15 milliards d’ailleurs, plus c’est énorme, plus il est facile de dire que non, mais tout va bien… Allez avec le prélèvement à la source et le compteur intelligent évolutif mouchard, le cerveau humain dans 50 générations aura diminué de la moitié de sa capacité à force d’avoir été gavé de mensonges et de souffrances cumulées…

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ne pas en perdre une miette!

les billets ne changent jamais de main pour rienPour ne  pas perdre une miette de la turpitude, je m’inscris pour recevoir, au plus une fois par jour, les dernières infos de la corruption….