Un juge d’instruction espagnol confirme la corruption du PP

Pour le magistrat, le Parti populaire a utilisé de l’argent illégal pendant dix-huit ans

L’enquête avait commencé en février 2013, après la publication dans le journal « El País » de quelques pages d’un petit cahier où l’ancien trésorier du Parti populaire (PP, conservateur, au pouvoir), Luis Bárcenas, consignait des noms et des sommes d’argent.
Deux ans plus tard, le juge d’instruction Pablo Ruz a confirmé, le 23 mars, que le PP avait une “caisse B” grâce à laquelle il a financé de manière illégale des activités entre 1990 et 2008, dont certaines dans le secteur des travaux publics, rapporte El País.

La tactique du bouc émissaire

Dans son rapport de 190 pages, le juge recommande de juger six personnes, parmi lesquelles figure l’ancien trésorier. Le journal précise que l’argent, quelque 8 millions d’euros, venait surtout des entrepreneurs liés à la construction, mais les 22 hommes d’affaires concernés ont été blanchis faute de preuves qui lient ces donations aux contrats adjugés.

Après avoir nié pendant des mois l’existence de cette caisse B, les leaders du PP ont décidé d’attribuer toute la responsabilité de ces fonds obscurs à leur ancien trésorier, Luis Bárcenas, qui a avoué la véracité de ces documents après avoir été mis en prison en juin 2013. [Maintenu en détention provisoire pendant dix-neuf mois, il a été libéré le 22 janvier 2015 après avoir versé une caution de 200 000 euros.] Le juge refuse de toute manière la thèse du PP et plusieurs passages du rapport attribuent ce système de dons au parti dirigé par Mariano Rajoy”, souligne le quotidien espagnol « El Pais ».

  Vers un "Paulinegate"? Chiche!

Source: www.courrierinternational.com

Avez vous lu ces articles?

TDK

Homme blanc, Breton, catholique et hétérosexuel. Accessoirement économiste et Conseiller auprès de chefs d'entreprises. Créateur (entre autres) du site d'information économique MaVieMonArgent.info

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ne pas en perdre une miette!

les billets ne changent jamais de main pour rienPour ne  pas perdre une miette de la turpitude, je m’inscris pour recevoir, au plus une fois par jour, les dernières infos de la corruption….