Le football sud américain dans la tourmente de la corruption

conmebol corruptionFaute avouée n’est non seulement pas pardonnée mais coûte deux fois plus cher

« La Conmebol a entamé une procédure judiciaire dans l’Etat de New York pour résilier son contrat avec International Soccer Marketing Inc. (ISM) pour la gestion exclusive des sponsors de la Copa Libertadores de América et réclamer 18 millions de dollars« , a annoncé ce lundi la Conmebol. « C’est la première de plusieurs actions légales que la Conmebol va engager dans les prochaines semaines« , a déclaré sa directrice juridique Monserrat Jiménez.

Cette initiative intervient à la suite de l’aveu devant la justice américaine  de la patronne d’ISM. Elle a reconnu avoir versé des pots de vin à d’anciens dirigeants de l’instance continentale pour obtenir ce marché juteux.
Alejandro Dominguez, le nouveau président de la Conmebol élu en janvier dernier, a prévenu que l’organisation basée à Asuncion allait demander des comptes et exiger réparation aux entreprises ayant bénéficié de la corruption de ses prédécesseurs. Les trois précédents patrons de la Conmebol, l’Uruguayen Eugenio Figueredo et les Paraguayens Juan Angel Napout et Nicolas Leoz, sont soupçonnés d’avoir reçu des pots de vin lors de l’attribution de droits TV à des entreprise de marketing sportifs. Ils sont actuellement incarcérés ou sous contrôle judiciaire dans le cadre du vaste scandale de corruption de la Fifa.

La Conmebol a entrepris un profond audit interne et réexamine tous les contrats signés par les précédents responsables de l’organisation gérant le football sud-américain, afin d’y déceler toutes les irrégularités.

Des dizaines de dirigeants sud-américains sont impliqués dans ce vaste scandale de corruption, des dirigeants de la Conmebol, mais aussi de fédérations nationales. Le grand ménage est en cours, mais parions que 10 ans ne passeront pas avant que nous voyions cela se reproduire…

Avez vous lu ces articles?

TDK

Homme blanc, Breton, catholique et hétérosexuel. Accessoirement économiste et Conseiller auprès de chefs d'entreprises. Créateur (entre autres) du site d'information économique MaVieMonArgent.info

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ne pas en perdre une miette!

les billets ne changent jamais de main pour rienPour ne  pas perdre une miette de la turpitude, je m’inscris pour recevoir, au plus une fois par jour, les dernières infos de la corruption….