Le fils Balkany mis en examen

P. Balkany mis en examenAlexandre Balkany, le fils de Patrick Balkany, mis en examen pour blanchiment de fraude fiscale

Après Patrick Balkany et sa femme Isabelle, c’est à présent leur fils qui se retrouve ciblé par l’enquête sur leur patrimoine. Alexandre Balkany a été mis en examen pour blanchiment de fraude fiscale et placé sous contrôle judiciaire avec interdiction de se rendre notamment au Maroc. Son avocat, Emmanuel Moulin, a indiqué qu’il contesterait cette mise en examen devant la cour d’appel.

Toujours cette vieille affaire du Riad

Les juges financiers enquêtent depuis 2013 sur le patrimoine du couple Balkany notamment sur leur propriété de Giverny (Eure), donnée à leurs enfants en nue-propriété, et trois villas: deux sur l’île antillaise de Saint-Martin et une autre à Marrakech, Dar Gyucy. Autant de biens saisis par la justice, à l’exception de l’une des deux propriétés antillaises, revendue depuis.

La mise en examen d’Alexandre Balkany est en lien avec la propriété Dar Gyucy, le fameux riad de Marrakech. Ce riad a été acquis début 2010 pour plus de 5,8 millions d’euros par une société civile immobilière marocaine (la SCI Dar Gyucy), acquisition financée par deux sociétés panaméennes. Les enquêteurs soupçonnent le couple Balkany de s’être dissimulé derrière ces sociétés offshore, en utilisant comme prête-nom l’un de leurs proches, Jean-Pierre Aubry.

La bonne vieille technique du locataire…

Le couple a toujours nié être propriétaire de la villa, mais a reconnu s’y rendre régulièrement, affirmant qu’elle était louée par un membre de leur famille. Entendu par les juges en avril 2015, Alexandre Balkany, 35 ans, a confirmé « louer cette maison à l’année depuis 2011 » et la mettre à disposition de ses parents, selon une source proche du dossier.

  Guy Wildenstein au tribunal pour fraude fiscale

Un bonne vieille technique qui consiste à briser tous les liens entre pouvant remonter jusqu’aux « vrais » propriétaires. Des SCI crées par des sociétés offshores avec des comptes dans des pays différents, un locataire qui n’est pas le vrai proprio et qui lasse à dispo. En fait, il ne manque au tableau que le prêt. Vous déposez de l’argent sur le compte d’une société offshre de financement qui vous prête ensuite l’argent nécessaire pour faire votre acquisition. C’est parfaitement légal.

Quand on confiance en personne, on commet des imprudences…

Il semblerait que nos tourtereaux de Levallois ont eu le sentiment d’impunité qui conduit à faire des erreurs. Du coup, des éléments intriguent les juges. Les investigations ont notamment permis d’établir que le compte bancaire de la SCI Dar Gyucy avait été alimenté « à plusieurs reprises par Julien Balkany », demi-frère du maire de Levallois-Perret, tandis qu’Alexandre Balkany a « versé 45 000 euros entre mai 2011 et février 2012 »

Dans cette enquête, Patrick Balkany, député-maire de Levallois-Perret, est mis en examen pour fraude fiscale, blanchiment de fraude fiscale, corruption passive et déclaration mensongère de patrimoine. Son épouse Isabelle est mise en examen pour blanchiment de fraude fiscale.

Source: L’Express

Avez vous lu ces articles?

TDK

Homme blanc, Breton, catholique et hétérosexuel. Accessoirement économiste et Conseiller auprès de chefs d'entreprises. Créateur (entre autres) du site d'information économique MaVieMonArgent.info

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ne pas en perdre une miette!

les billets ne changent jamais de main pour rienPour ne  pas perdre une miette de la turpitude, je m’inscris pour recevoir, au plus une fois par jour, les dernières infos de la corruption….