Dominique Tian dénonçait les fraudeurs du RSA

C’est lui qui est aujourd’hui en difficulté avec un compte en Suisse

L’élu UMP, souvent au front pour dénoncer les fraudeurs au RSA, les fonctionnaires abusant des arrêts maladie ou la gabegie de l’aide médicale d’Etat dissimulait un compte en Suisse. Et plutôt bien fourni à en croire les chiffres qu’il a lui-même communiqués à Mediapart, qui a publié un article samedi, au lendemain de la saisie du parquet par la Haute autorité pour la transparence de la vie publique dans ce dossier.

Dominique Tian possédait des avoirs qu’il ne déclarait pas

Vendredi, la HATVP, créée au lendemain du scandale Cahuzac avait en effet émis un doute sérieux quant à « l’exhaustivité, l’exactitude et la sincérité de sa déclaration de situation patrimoniale » adressée en mai 2012. En clair : l’élu bucco-rhodanien est soupçonné d’avoir dissimulé son compte en Suisse, crédité d’environ 1,5 millionsd’euros, ainsi qu’un hôtel en Belgique.

Dominique Tian affirme avoir régularisé

Contacté par Mediapart, l’élu assume et assure être à présent droit dans ses bottes. « En 2014, j’ai réactualisé ma déclaration de patrimoine, ainsi que ma déclaration d’impôt sur la fortune« , affirme-t-il au site, qui précise que Dominique Tian a profité de la cellule de régularisation mise en place en 2013 par la France pour rapatrier ses avoirs. « J’ai tout déclaré. Et aujourd’hui, ce sont les élus honnêtes, comme moi, qui se retrouvent poursuivis par la HATVP ? Un esprit mal intentionné dirait qu’il valait mieux ne pas régulariser !« , persifle l’élu qui jure qu’il payera les pénalités.

Pourquoi n’a-t-il pas mentionné son compte sur sa déclaration de patrimoine ? À Mediapart, Dominique Tian assure qu’il s’agit d’un compte ouvert par « son père », décédé il y a « environ 10 ans ». Un héritage dont il aurait appris l’existence tardivement, et qu’il a rapatrié grâce à la cellule mise en place en 2013, « faite pour ça ». Quant à l’hôtel en Belgique, l’élu explique ne pas l’avoir signalé, car il estime qu’il s’agit d’un outil professionnel qui n’a pas à [y] figurer, tandis que la HATVP dit que c’est un bien « personnel ».

  Cahuzac nous étonnera toujours! (Addendum)

Dominique Tian, « Monsieur anti-fraude au RSA »

Si le nom de Dominique Tian ne vous dit rien, l’élu est connu pour avoir publié en 2011 un rapport parlementaire adopté à l’unanimité sur le sujet de la fraude sociale.

Il avait déchaîné la haine contre lui de la part de l’ensemble de la gauche et des syndicats de fonctionnaires pour avoir été à l’origine de l’instauration des trois jours de carence pour les fonctionnaires en arrêt maladie, expliquant qu’il s’agissait bien d’une mesure pour lutter contre la fraude : « il y a un pic d’absentéisme pendant les congés scolaires et pendant les ponts du mois de mai« , assurait-il.

Une haine qui risque de lui revenir en pleine face aujourd’hui.

Source: www.metronews.fr

Avez vous lu ces articles?

TDK

Homme blanc, Breton, catholique et hétérosexuel. Accessoirement économiste et Conseiller auprès de chefs d'entreprises. Créateur (entre autres) du site d'information économique MaVieMonArgent.info

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ne pas en perdre une miette!

les billets ne changent jamais de main pour rienPour ne  pas perdre une miette de la turpitude, je m’inscris pour recevoir, au plus une fois par jour, les dernières infos de la corruption….