Excès de vitesse sans risque pour un élu

Evidemment, tout cela est parfaitement légal, mais quelle est la légitimité d’un élu qui soutient des lois qu’il ne respecte pas et auxquelles il arrive à se soustraire si facilement?

Ces faits remontent à 2014 mais n’en sont pas moins édifiants sur l’état d’esprit qui prévaut chez nos « élus de la république ».

Le 8 janvier 2014, le conseiller général (PS) du canton de Houeillès, qui plus est président du Service départemental d’incendie et de secours du Lot-et-Garonne (donc directement concerné par la sécurité routière) avait été flashé par les gendarmes sur la RN 21 sur la commune de Colayrac-saint-Cirq.

Sans doute pressé, Monsieur Francis Da Ros circulait à une vitesse de 157 km/h sur un axe limité à 90 km/h. Convoqué devant le tribunal de police, s’est fait représenter par son avocat qui s’est employé, dans sa plaidoirie, à démontrer que le procès-verbal établi par les gendarmes comportait une erreur assez notoire. En effet, le gendarme qui a rempli le document avait indiqué, en guise de repère géographique du contrôle effectué, une référence en point kilométrique (PK) ainsi qu’en point de repère (PR), qui ne pouvait être juste. Ainsi, l’avocat de Francis Da Ros a demandé au tribunal de déclarer l’irrégularité du procès-verbal établi.

Le ministère public (aux ordres de la Chancellerie), était apparemment convaincu par les arguments de la défense et a plaidé lui aussi pour la nullité du procès-verbal en raison d’un problème de localisation. C’est donc tout naturellement que le tribunal a fini par accéder aux demandes des deux parties et a prononcé la relaxe du conseiller général du canton de Houeillès, également président du Sdis. Il s’est par ailleurs vu restitué son véhicule. Il risquait la saisie de son véhicule ainsi qu’une amende de 1 500 €.

  Qu'il est bon d'être l'amie de Valls...

Ainsi donc, les élus de la république votent des lois qu’ils ne s’appliquent pas à eux même et auxquelles ils cherchent, en cas de problème, à échapper. Ne serait il pas « juste » que les lois s’appliquent d’abord et dans toute leur rigueur à ceux qui les promeuvent?

 

Avez vous lu ces articles?

TDK

Homme blanc, Breton, catholique et hétérosexuel. Accessoirement économiste et Conseiller auprès de chefs d'entreprises. Créateur (entre autres) du site d'information économique MaVieMonArgent.info

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ne pas en perdre une miette!

les billets ne changent jamais de main pour rienPour ne  pas perdre une miette de la turpitude, je m’inscris pour recevoir, au plus une fois par jour, les dernières infos de la corruption….