Embauché par la société qu’il avait fait subventionner…..

mayet rossignol embauché par Nutriset qu'il a fait subventionnerL’ancien Président de la région Haute Normandie est embauché par Nutriset à qui il avait fait voter une subvention de 200 000€!

Une annonce tout à fait officielle

Le 11 mars 2016, trois mois après les élections régionales qui ont vu la victoire de Hervé Morin (centriste) à la tête de la Normandie réunifiée, Nicolas Mayer-Rossignol (PS), qui était président de l’ancienne région « Haute-Normandie » du 14 octobre 2013 au 16 décembre 2015, annonce sur son blog qu’il rejoint la société Nutriset en qualité de directeur du Pôle Développement, un recrutement confirmé le même jour par Nutriset dans un communiqué de presse.

Dans son communiqué, Monsieur Mayer-Rossignol glisse un paragraphe qui immédiatement attire l’attention :

« Je tiens à lever toute ambiguïté concernant d’éventuels conflits d’intérêt : le dernier soutien financier de la Région Haute-Normandie à Nutriset remonte à fin 2013, il y a deux ans et demi. Durant ma présidence de Région en 2014 et 2015, je n’ai eu à gérer aucun dossier ni aucune demande d’aide financière pour cette entreprise. »

Un gros mensonge

C’est semble-t-il un gros mensonge. En effet, ce n’est pas seulement « en 2014 et 2015 » que Monsieur Mayer-Rossignol était président de Haute-Normandie, mais également « fin 2013 », à partir du 14 octobre plus précisément.

Or, c’est le 9 décembre 2013 que la commission permanente du Conseil régional, présidée par Mayer-Rossignol, a décidé d’attribuer une subvention de 200.000 euros à Nutriset au titre de l’aide régionale à l’investissement :

 

Au minimum conflit d’intérêts

L’éloignement des faits (deux ans et trois mois entre la subvention de la Haute-Normandie à Nutriset et le recrutement de Mayer-Rossignol par cette dernière) peut laisser penser qu’il n’y a aucun lien entre eux, et qu’il faut voir là une simple coïncidence plutôt qu’une causalité.

  Gérard Trémège arrêté et placé en garde à vue

Oui, peut-être. Néanmoins, le délit de prise illégale d’intérêts, qui est passible de 5 ans de réclusion et 75.000 euros d’amende, n’implique pas forcément une simultanéité, ni même une intentionnalité, forcément difficile à prouver. Il implique simplement que le responsable a bénéficié de sa décision publique à titre privé.

Il reste à savoir maintenant ce que les principaux intéressés, Nicolas Mayer-Rossignol et Nutriset, auront à répondre sur cette affaire qui relève, a minima, du conflit d’intérêts et ce que compte faire à ce sujet l’actuel Président de la région Normandie…….

Source: Observatoire de la corruption

TDK

Homme blanc, Breton, catholique et hétérosexuel. Accessoirement économiste et Conseiller auprès de chefs d'entreprises. Créateur (entre autres) du site d'information économique MaVieMonArgent.info

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ne pas en perdre une miette!

les billets ne changent jamais de main pour rienPour ne  pas perdre une miette de la turpitude, je m’inscris pour recevoir, au plus une fois par jour, les dernières infos de la corruption….